Aujourd’hui, je vous embarque à la rencontre de Rebecca, consultante spirituelle. Rien que le titre est surprenant : la rationalité de la consultante au service de l’éveil de l’âme. Et je vais vite comprendre que ça la représente parfaitement !

Avis à toutes celles et ceux qui pensent encore que la spiritualité est un truc de perché, cet épisode est fait pour vous !

Avec Rebecca on aborde son parcours qui débute par des études de psychologie. Elle nous explique comment petit à petit la spiritualité prend place dans sa vie

Elle revient sur les expériences fortes qu’elle a vécu, comme l’ouverture de son troisième œil, la découverte de son Talent, la langue des oiseaux, intriguant hein ?

Au passage, elle nous explique qu’on a tous un talent unique, que certains appellent un don, rien d’inaccessible ou d’extraordinaire, c’est juste que parfois on ne les reconnait pas.

On parle aussi de la Nuit Noire de l’Âme ou dépression mystique comme elle l’appelle. Rebecca nous explique que pour que l’âme s’élève, il faut qu’elle se défasse de sa part d’égo et ça passe nécessairement par une phase d’inconfort. 

Aujourd’hui, je vous embarque à la rencontre d’Helvise Gallet, alchimiste, éveilleuse de conscience et autrice

Avant même notre rencontre, Helvise m’a ouvert un monde…celui des corps subtils ! A travers son livre « le secret de vos chakras », je comprends que notre corps n’est pas que physique. Si le sujet de l’énergétique vous intrigue autant que moi, je ne peux que vous conseiller cette lecture.

Avec Helvise, on aborde pour commencer son parcours. Comment on passe de juriste dans les droits de l’homme à thérapeute énergéticienne.

Même si elle sait depuis très longtemps qu’elle aura deux grande carrière, Helvise était loin de s’imaginer pratiquer l’énergétique

… c’était sans compter l’aide de ses Etres de Lumiere. Ses dons ? aussi loin qu’elle se rappelle, elle les a toujours eus. Ils font partie d’elle sans pour autant qu’elle les envisage dans sa vie professionnelle. Assez vite ils l’a rattrape. Au Rwanda d’abord, sur les terres du génocide, elle accompagne le passage d’âmes. Puis en Bosnie et au Kosovo. Elle ne le sait pas encore mais le métier l’appelle.